SPORTS

Sénégal-Côte d’Ivoire, 20h Gmt : La bataille de Yamoussoukro ! – Lequotidien

Après un parcours parfait en matchs de poule, place aux choses très sérieuses pour les Lions qui défient à domicile, ce soir, les Eléphants, dans une bataille pour une place en quart de finale de la Can.

Par Woury DIALLO (Envoyé spécial à Yamoussoukro) – Quand Lions et Eléphants se croisent, forcément il y a du spectacle. C’est en tout cas ce à quoi s’attendent les 20 mille personnes qui vont assister à ce duel très attendu, avec comme enjeu une place en quarts de finale de la Can.

Qualifiés en passant par un trou de souris, les Eléphants sont revenus de l’enfer après un premier tour catastrophique, marqué par une défaite humiliante (0-4) face à la Guinée Equatoriale.

Du coup, tout un Peuple reprend de l’espoir dans l’optique de poursuivre l’aventure en tentant d’aller jusqu’au bout.

Mais il vrai qu’avec le contenu noté lors du premier tour, le pays-hôte devra montrer un autre visage s’il veut voir son rêve se poursuivre. Car c’est surtout des Eléphants au jeu pauvre qu’on a vus.

Il fallait donc provoquer un électrochoc, avec le départ de Jean-Louis Gasset, remplacé par son adjoint. Mais avant, il a y eu l’affaire Hervé Renard, qui est venue confirmer les craintes des dirigeants ivoiriens de rater cette seconde chance qui les maintient en vie.

Et pour y arriver, le discours a son importance.
«On était vraiment entre la déception de notre propre match et la peur de ne pas se qualifier pour notre Can. Donc ça a été 2 jours difficiles et aujourd’hui on va dire que la journée se termine bien, c’est une très bonne chose. Maintenant, on est passés grâce aux autres, on n’est pas passés parce qu’on a été bons sur le terrain ; donc il faut rester humble, il faut avoir une joie mesurée, se servir de cette qualification comme un soulagement. Maintenant, on doit quand même une revanche à notre Peuple», a déclaré Emerse Fae.

Mais il faut dire que cette suite du parcours ne sera pas du tout un fleuve tranquille pour la bande à Séko Fofana qui va défier le champion d’Afrique. Des Sénégalais qui ont été l’équipe la plus impressionnante du premier tour, avec le Maroc et le Nigeria. Et qui ambitionnent un «back to back» historique.

Il est vrai que côté palmarès, il n’y a pas photo entre les deux pays. Ce que d’ailleurs rappellent les Ivoiriens. Mais c’est ce qu’on disait pour le Cameroun, 5 fois vainqueur de la Can, avant d’affronter le Sénégal. On connaît la suite. Comme quoi, tout va se jouer sur le terrain.

Côté ivoirien, on devrait enfin voir le buteur-maison, Sébastien Haller, reprendre du service. Arrivé blessé à la Can, il n’a pas encore disputé de match. Espéré contre la Guinée Equatoriale, il n’était même pas sur la feuille de match.

Chez les champions d’Afrique, par contre, le groupe vit bien, même si une mauvaise nouvelle est tombée la veille du match, avec la blessure de Pape Guèye qui, finalement, sera absent ce soir. Mais à ce niveau, «El Tactico» ne devrait pas se faire de soucis car ayant sous la main des solutions de rechange. Donc place au spectacle !

Arbitrage : Le Gabonais Pierre Ghislain Atcho au sifflet

Le Gabonais Pierre Ghislain Atcho a été désigné par la Caf pour arbitrer le 8e de finale entre le Sénégal et la Côte d’Ivoire. Il sera assisté de son compatriote Boris Marlaise Ditsoga et de la Camerounaise Carine Atezambong Fomo. La Marocaine Bouchra Karboubi sera la quatrième arbitre.
wdiallo@lequotidien.sn

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page