SPORTS

Sénégal – côte d’ivoire du lundi Kouyaté, Gana et Sadio Mané avec le «Koto» de la revanche

Pour ceux qui ne se souviennent plus de ce match de septembre 2012 à Abidjan, sachez que les «Lions» avaient fait illusion pendant 60 mn pour finir avec une forte désillusion dans les dernières 30 mn (4-2). Douze ans après, trois échappés de ce groupe de Koto comptent réaliser une terrible revanche à la mémoire de ce dernier.

  Tous les moyens pour galvaniser les «Lions» face à la Côte d’Ivoire sont les bienvenus. Et revenir sur la double confrontation du match Sénégal – Côte d’Ivoire sanctionnée par l’élimination du Sénégal à la Can-2013 et le limogeage de Joseph Koto sans compter la suspension du stade Léopold Senghor suite aux incidents qui ont interrompu le match retour ne ferait qu’exalter les «Lions». Parmi eux, il y a Cheikhou Kouyaté, Gana Guèye et Sadio Mané qui avaient pris part à la rencontre de tous les regrets disputée à Abidjan et perdu sur le fil (4-2). Douze ans après, les «Lions» se retrouvent sur le chemin des Ivoiriens chez eux en phase finale de Can après qu’ils avaient pourtant fini de faire une croix sur leur qualification avant de revenir grâce à une position de troisième place.

Le match de ce lundi s’annonce palpitant. Tout simplement parce que la bataille de la jungle de Charles Konan Banny sera terrible. Pour venir à bout de la Côte d’Ivoire et poursuivre l’aventure, il faut à Aliou Cissé plus que des enfants de chœur ou même des guerriers intrépides pour aller au front. Les vieux pachydermes y ont toujours des grimaces fatales surtout qu’ils ont été ressuscités…par le Maroc. Et avec ce retour inespéré après leur dernière défaite en match de poule, les «Eléphants» qui ont certes peiné en phase de groupe ont encore de l’énergie pour barrir de triomphe à la fin de a rencontre. Pour cela, il faudra faire face à des «Lions» qui ne badinent pas avec leur statut de champion en titre.

Kouyaté, Gana et Mané en pensant à Koto

En septembre 2012, le Sénégal sous la houlette de feu Joseph Koto affronte la Côte d’Ivoire à Abidjan avec Sadio Mané, Cheikhou Kouyaté et Gana Guèye dans le onze. Avec une expérience très limitée, ces trois «Lions» à l’image du reste de l’équipe avaient tous les problèmes du monde à gérer un résultat qui leur tendait les bras. Ayant mené à deux reprises au score, ils ont fini par perdre par 4 buts à 2. Sans aucun doute, c’est l’un des revers les plus amères de leur carrière en équipe nationale. Le moment d’effacer ce mauvais souvenir est arrivé pour ces trois Lions seuls rescapés du groupe de 2012. Ce lundi, même s’ils ne sont pas sûrs de démarrer tous les trois le match, ils peuvent depuis le banc encourager Sadio Mané à régler ce vieux contentieux pour tout le Sénégal. Auteur d’une passe décisive en 2012, il peut être porteur d’une élimination ivoirienne qui restera dans les mémoires des sportifs. S’il le réussit, il pourra le célébrer en levant les deux doigts au ciel à la mémoire de Joseph Koto décédé il y a quelques années. Car c’est grâce à ce dernier qu’il a été appelé en équipe nationale pour la première fois. C’était en mai 2012.

Tout ce qui manquait à cette équipe du Sénégal de Koto se retrouve aujourd’hui dans l’actuelle équipe de Cissé. Plus complète que celle de 2012, elle n’aura aucun mal à gérer et exploiter même la plus petite avance. Que les Ivoiriens se le tiennent pour dit, ce Sénégal qu’ils avaient abusé en septembre 2012 (4-2) a grandi sur tous les domaines. Et trois des enfants abusés il y a 12 ans sont encore là décidés à en finir avec l’Eléphant pour que Koto depuis sa tombe soit fier d’eux pour oublier sa déception en 2012.

Par Mariama Djigo, Omar Diaw, Abdoulaye Thiam (Envoyés spécaux) et K.A.GUEYE (Correspondance particulière)   

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page