ACTUALITÉSSOCIETE / FAITS DIVERS

SENSIBILISATION DE COMMUNICATION ET DE GESTION DES CRISES SANITAIRES : la COSYDEP renforce les capacités des professionnels de l’éducation et de la santé Fatick

Selon l’organisation international du travail (OIT),  la pandémie de covid 19, demeure un défi mondial pour la sécurité et la santé au travail. Il a été constaté un impact disproportionné de la maladie dans les secteurs essentiels de la santé et de l’éducation. Ces personnes étaient les plus exposées et les moins protégées dans le contexte de crise. Dans le cadre du projet éducation et santé mobilisés en situation d’urgence (EduSaMu),  la COSYDEP et enda santé ont outillé pendant deux jours les enseignants et les agents de santé de Fatick sur les techniques de sensibilisation de communication et de gestion de crise. 
Tenue au centre régional de formation du personnel enseignant (CRFPE)   de Fatick , la rencontre visait également à amener les 35 participants à mieux comprendre ce qu’est une crise sanitaire et de définir leur rôle durant ces moments par une bonne communication .
Sur la nécessité d’organiser une telle rencontre à Fatick, Adama Seck coordonnateur régional de la COSYDEP explique «  les deux secteurs de l’éducation et de la santé ont souffert le plus de la pandémie de la covid 19. Il était important de se retrouver, de débattre des difficultés rencontrées dans le cadre professionnel et social. Nous sommes des pères de famille et nous n’étions pas préparé à la nouvelle situation dans nos familles, nos maisons et nos lieux de travail . La COSYDEP et ENDA santé ont ainsi jugé utile de capacité les professionnels de l’éducation et de la santé à se préparer à peut être d’éventuelles crises par une bonne communication en situation d’urgence pour un changement de comportement ».
Du côté des personnels de la santé , Dr Al Hassan Ly s’est félicité de l’importance de la formation reçue ses deux jours.  «  Elle va énormément nous apporter surtout dans le volet de la communication EduSaMu nous a permis de savoir avec qui parler, le moment où communiquer et ceux qui doivent parler.  Nous sommes vraiment satisfaits de cette rencontre » à estimé la blouse blanche.
Pour les professionnels de l’éducation qui demeurent de véritables vecteurs de communication car étant en contact pendant plusieurs heures avec les enfants,  l’apprentissage a été d’une réelle éducation d’échange. « Durant ces deux jours nous avons développé un module très important . Nous sommes maintenant assez outillé pour affronter toute crise » a déclaré Mouhamadou Moustapha Gning chargé de la communication de l’inspection d’académie de Fatick.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page