A LA UNEACTUALITÉSEDUCATIONSANTE

SESSION DE PARTAGE DES RÉSULTATS DE LA CAPITALISATION DU PROJET ÉDUCATION ET SANTÉ MOBILISÉES EN SITUATION D’URGENCE (EduSaMu) À FATICK : C’est pour une réflexion collective sur les possibilités de réplication

L’antenne régionale de la COSYDEP de Fatick a tenu ce Jeudi 4 juillet 2024 au CRFPE une session de partage des résultats de la capitalisation du projet EDUSAMU. L’objectif de la rencontre de Fatick entre les enseignants et le personnel de santé permettait une réflexion communautaire sur les possibilités de réplication du projet Edusamu  a travers le partage de ses résultats phares dans la région de Fatick.
Dans un passé très récent l’évolution de la Covid 19 dune situation d’épidémie a celle de pandémie a éprouvé tous les secteurs d’activité. Au Senegal les personnels de santé et de l’enseignement par nécessité de service ont été obligés d’accomplir leurs missions d’agents publics sans protection adéquate. Face à cette surprise , aux besoins de savoir à quels risques ils sont confrontés mais aussi ce qu’ils peuvent faire pour préserver leur santé et leur vie, face au défi des lacunes de la communication il était nécessaire de faire des orientations. « C’est tout le sens du projet éducation et santé mobilisées en situation d’urgence (edusamu) une initiative financée par la Fondation Osiwa. Les deux ONG en consortium entendent contribuer au relèvement des défis liés aux urgences sanitaires telles que la pandémie du Coronavirus dans les secteurs de l’éducation et de la santé » a expliqué Adama Seck coordonnateur régional de la COSYDEP à Fatick.
Au terme des activités du projet durant 30 mois dans le pays, un livret et un film de capitalisation ont été produit. C’est tout le sens de la journée régionale de partage de Fatick. Adama Seck ajoute que la « session a permis aux différents acteurs locaux de réfléchir sur les possibilités de réplication du projet à travers le partage des résultats phares . Aujourd’hui cinquante personnes de la santé et de l’éducation sont renforcées sur les capacités de communication sur les risques en situation d’urgence, de faire face à une crise sanitaire et de pérenniser les acquis en prévision des situations d’urgence potentielles ».
Au terme des travaux de groupe suivis de la restitution sur les conditions de la réplication, les participants ont formulé des recommandations comme la recherche de financements endogènes pour mener nos activités, la prise en charge des écoles coraniques et du non formel , que les enseignants et les agents de santé se mettent en synergie au service de l’école, l’enseignement des premiers secours aux enfants, la formation des enseignants dans le domaine des premiers soins entre autres , l’affectation d’agents de santé dans les établissements scolaires.
Reste à savoir si toutes les exhortations formulées seront appliquées pour le bonheur de la communauté principale cible du projet EduSaMU.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page