ACTUALITÉSCONTRIBUTIONLE BLOG DE NDIAWAR DIOP

Situation Politique au Sénégal: Est-ce le tournant décisif pour le Premier Ministre Ousmane Sonko pris à son propre piège? Par Ndiawar Diop

Au Sénégal allons-nous vers le paradoxe Sonko – Révolutionnaire devenu Oppresseur?

Sénégal: La Guerre Politique de Sonko va-t-elle détruire La Démocratie?

Tant de questions vers une même conclusion!

Depuis les élections présidentielles du 25 mars 2024, le paysage politique sénégalais est marqué par une radicalisation croissante de l’opposition. Le Premier ministre Ousmane Sonko, du parti Pastef, est au cœur de cette tourmente. Son ascension au pouvoir, obtenue par une stratégie souvent perçue comme violente et déstabilisatrice, n’a pas été pardonnée par les militants des partis déchus, qui avaient été discrédités tant sur le plan national qu’international.

Avant-hier, l’arrestation de Bah Diakhaté pour offense au Premier ministre a marqué un tournant significatif dans cette crise politique. Cet événement, largement anticipé par les observateurs politiques, soulève des questions cruciales sur les méthodes de gouvernance du régime Diomaye-Sonko. Cette arrestation est vue par beaucoup comme un moyen pour le gouvernement de museler une opposition qui n’hésite pas à utiliser les mêmes tactiques agressives que celles employées par Sonko et ses partisans du Pastef pour accéder au pouvoir.

Cependant les menaces émises par des figures comme Maimouna Bousso et d’autres militants virulents montrent que la rancune est profonde. Ces opposants, autrefois accusés de saboter les actions du gouvernement de Macky Sall, utilisent maintenant des discours et des actions similaires pour protéger le ‘Projet’ et l’autorité du Premier ministre. Cette situation rappelle l’adage « qui règne par les armes, périra par les armes », même si la nécessité d’une opposition respectueuse des lois et des institutions étatiques pour garantir une démocratie saine est souhaitée.

Maintenant la situation actuelle du Sénégal nous enseigne que l’opposition doit se faire dans le respect des règles de l’art, sans recourir à la violence ou à la déstabilisation du déjà acquis. Le modèle de lutte politique proposé par Ousmane Sonko, bien qu’efficace pour lui et son parti Pastef pour accéder au pouvoir, n’est pas tenable à long terme pour un pays aspirant à l’émergence et au développement. Si le gouvernement actuel souhaite réellement rompre avec les pratiques du régime de Macky Sall, il doit prôner la tolérance et éviter les arrestations arbitraires.

Le Sénégal doit sortir grandi de cette crise politique. Le pays appartient à tous ses citoyens, et chacun doit jouer un rôle patriotique pour le hisser parmi les nations les plus humanistes. La violence politique ne conduira pas à l’émergence ; seule une gouvernance basée sur le respect, la tolérance et le pardon pourra le faire. Ousmane Sonko, en tant que leader, a la responsabilité de créer un modèle démocratique exemplaire, en corrigeant les erreurs du passé et en s’abstenant de les copier.

Le véritable patriotisme implique des sacrifices ultimes pour le développement du Sénégal, et cela commence par une politique inclusive et non répressive. En cette période cruciale, chaque Sénégalais doit se rappeler que le futur du pays repose sur une démocratie solide, respectueuse des droits et des libertés de tous.

Par Ndiawar Diop
Www.ndiawardiop.com
#ndiawardiop #jawarjobe #sunukerfm #follower #senegal #diomayepresident2024 #ousmanesonkolofficiel #OusmaneSonko #bahdiakhate

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page