A LA UNEACTUALITÉS

Situation politique et sociale : les organisations du secteur privé rappellent aux politiques l’agenda économique

Réunis hier, mardi, autour de la situation politique et sociale tendue, les Organisations du secteur privé (Cciad, Cnp, Mdes, Unacois Jappo, Unacois Yessal, Ges, Cdes, Cnes, Cis) ont invité les acteurs à prendre en compte les implications politiques sur l’activité économique.

Les organisations du secteur privé ont exprimé leurs vives inquiétudes, au regard des différends politiques de l’élection présidentielle 2024 engendrant des tensions politiques, parlementaires, judiciaires et sociales. Dans un communiqué reçu, lesdites organisations rappellent que les entreprises sont très fortement éprouvées par tout évènement tragique et violent issu des tensions politiques. « Nous ne voulons pas de cette violence qui paralyse notre économie par des actes de vandalisme, de destruction de biens privés et de coupure d’internet. Nous avons déjà eu à alerter sur les conséquences désastreuses de tels actes », lit-on dans le communiqué, non sans préciser que l’ « agenda Républicain est Politique, Social, mais aussi Economique ». Sous ce rapport,  invitent les opérateurs économiques : « Nous devons ainsi veiller à la bonne santé des entreprises par une administration publique de proximité et à l’écoute des entreprises avant, pendant et après toute élection, ainsi que par le paiement de la dette intérieure ».

Dans le document, ces organisations disent être particulièrement soucieuses de la stabilité politique, de la paix sociale, du respect des institutions de la République, de la séparation des pouvoirs, ainsi que de la sécurité des biens et des personnes. Pour autant, elles disent condamner toute violence à même de compromettre la cohésion sociale et la solidarité nationale, Insistent sur cette nécessité de préserver les investissements privés et l’activité économique. Tout autant, elles soutiennent que « la violence, la haine de soi et l’intolérance ne sauraient constituer le socle de valeurs socio-culturelles de notre société et s’inquiètent de toute image négative du Sénégal diffusée aux niveaux régional et international ». En conséquence, lesdites organisations lancent un vibrant appel pour la préservation de la paix sociale, invitent les acteurs politiques à se parler et à privilégier l’intérêt général de notre pays. Dans la foulée, elles encouragent tous ceux qui s’investissent pour la préservation de la paix sociale, l’union et la solidarité des citoyens. Par ailleurs, elles ont présenté leurs sincères condoléances à tous ceux qui ont perdu un parent, un ami ou  un proche.

JP MALOU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page