SOCIETE / FAITS DIVERS

Sortie Du Leader Du Pastef: Ousmane Sonko A Encore Mis Sa Main Dans Du Piment

Depuis un certains, on traite Ousmane Sonko de traître. Il est accusé d’avoir non seulement trahit son pays en faisant appel à des forces extérieures mais il a trahit aussi le Projet initial de Pastef en s’engageant avec un des ennemis ciblés de son parti et des panafricanistes informe la source. Selon Xibaaru,  Ousmane Sonko, cherche coûte que coûte à devenir président par tous les moyens nécessaires jusqu’à s’allié avec l’ennemi juré de Pastef et de FRAPP.

Ousmane Sonko est devenu le « chouchou » des médias français mais aussi la coqueluche des médias français. Ousmane Sonko qui détestait la France au point de s’en prendre à leurs intérêts au Sénégal (Auchan et Total) sont devenus lui et FRAPP subitement friends de médias français. Maintenant les Sénégalais ne comprennent pas les analyses des médias français sur la crise politique qui secoue le Sénégal ?

Dr Ibrahima Mendy : « Après l’émissaire de l’Élysée qui a rencontré clandestinement Sonko, la France a mis ses outils de propagande que sont France24 et RFI à la disposition du candidat de PASTEF qui dans un passé très récent avait juré de ne plus intervenir dans ces médias. Quel a été le deal scellé entre la France et Sonko sur le dos des Sénégalais ? C’est une question dont la réponse intéresse les Sénégalais et tous les Africains qui dénoncent les pratiques de la France en Afrique. La France garde-t-elle une dent contre le PR Macky Sall à cause de l’absence des compagnies françaises en particulier Total au niveau de l’exploitation de la manne pétrolière et gazière du Sénégal ? »

Sonko est soutenu par la France. Il reçoit des émissaires de l’Etat Français. Qu’a-t-il promis aux Français au point de bénéficier du soutien au plus haut sommet en France ? Sonko trahit le projet de Pastef qui était de mettre fin à l’impérialisme et au néo-colonialisme. Le FRAPP qui était auparavant « Frapp France Dégage » suit aveuglément Sonko et a même oublié son combat contre l’impérialisme.

Le maire de Ziguinchor et « Frapp France dégage » ont tout simplement vendu leurs âmes au diable. Et ici, le diable c’est la France. La France ne pardonnera jamais au Sénégal qui ces dernières années sous Me Abdoulaye Wade d’abord sous Macky Sall ensuite, diversifie ses partenariats à l’extérieur. La France aurait bien voulu à elle seule, faire main basse sur les ressources pétrolières et gazières du Sénégal. N’ayant pas le contrôle, elle veut que le Sénégal plonge dans le chaos. Ousmane Sonko est l’homme idéal pour la France relate xibaaru.

Maintenant le PASTEF est devenu un véritable danger car il est vu à l’image de son leader Ousmane Sonko qui avec ses compatriotes fidèle à ses mauvaises habitudes, les Patriotes ont honteusement menti pour profiter du malheur d’une famille jusqu’à ce que certains même se pose la question suivante, « les patriotes ont-ils un problème avec la vérité ?  »

Dans un communiqué dont Xibaaru détient copie, la Jeunesse patriotique du Sénégal (JPS) a déclaré que Ousmane Dia, le jeune manifestant épileptique mort en détention, était membre de leur parti. Toujours selon Pastef, le défunt était même responsable chargé de la massification de la JPS-Ngekhokh. Une affirmation qui est totalement fausse. Le parti de Sonko a honteusement menti à la face du monde. Tout ce qu’ils ont écrit sur ce document n’est que mensonge. Et les jeunes patriotes n’ont pas daigné rétablir la vérité. Malheureusement pour eux, un habitant de Nguekhokh a démenti leur communiqué.  Rien que ce démenti devait pousser les membres de Pastef à retirer le communiqué. Le malheur ce jeune vendeur de journaux était juste de sortir pour participer à une manifestation comme les autres jeunes. Rien ne fait de lui le coordonnateur de la JPS-Nguekhokh.

Autre démenti c’est celui du grand frère de la victime. Dans une vidéo, Abdoulaye Dia, grand frère du défunt Ousmane Dia, a déclaré que son jeune frère n’a aucun lien avec le Pastef de Sonko. «Ousmane Dia était un jeune homme apolitique. Il n’a rien à voir avec Ousmane Sonko, ni avec Macky Sall », a-t-il déclaré.

 

Source: XIBAARU 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page