A LA UNEACTUALITÉS

Statiques du travail : les révélations du rapport 2021

La direction des statistiques du travail et des études du ministère du Travail, du Dialogue social et des Relations avec les institutions a rendu public ce jour le rapport annuel des statistiques du travail 2021.

Au titre de la situation des déclarations d’établissements et de l’emploi, le rapport fait état de 2027 déclarations d’établissements (de) reçues par les Inspections du travail et de la sécurité sociale (Itss) en 2021.

L’analyse de ces déclarations révèle 83,87% d’ouvertures d’établissements ; 6, 91% de fermetures, 4,91% de réouvertures, 3,75% de cessations d’activité, 0,49% de changement d’employeurs ou de raison sociale, 0,44% de changement de statut juridique, 0,25% de transfert et 0,10% de changement d’activité.

La répartition géographique de ces déclarations d’établissements indique une prédominance de l’Itss de Dakar avec 43,46% du total. Suivent les périmètres gérés par les Itss de Thiès (13,86% du total), de Diourbel (10,11%) et de Saint-Louis (7,55%).

Analysé en fonction de la forme juridique, il est relevé beaucoup plus d’ouvertures d’entreprises individuelles (46,78%). Les autres formes les plus représentées sont les Sarl (22,58%), Surl /Suarl (10,98%) et Gie (5,55%).

Par rapport à leur impact, les établissements ouverts et rouverts ont aussi généré 8211 emplois, essentiellement à Dakar (32,27%), Thiès (17,68%) et à Diourbel (15,28%).

La branche d’activité qui concentre plus d’emplois est celle du «Commerce de gros et de détails, réparation de véhicules automobiles et de motocycle » (30,48% des établissements ouverts 25,02 des emplois générés). Les branches « Construction » (13,89% des établissements ouverts et 20,64% des emplois générés) et « Activités de fabrication » (11,93% des établissements ouverts et 12,23% des emplois générés) se sont aussi révélées être des niches d’emplois en 2021.

S’agissant de la forme juridique, il apparaît que les créations d’emplois consécutivement aux ouvertures d’établissements sont plus portées par les « Entreprises individuelles » (29,35%), les « Sarl» (23,77%), les « Sa» (17,59%) et les Surl/Suarl 10,62%.

1.146 emplois perdus après la fermeture de 216 établissements.

Outre ces statistiques, le rapport indique également 216 fermetures d’établissements ayant occasionné 1146 emplois perdus. Les établissements fermés sont plus notés dans les branches « Commerce de gros et de détails, réparations de véhicules automobiles et de motocycles » (32,87%), « Construction » (10,65%) et « Activités de fabrication » (10,65%).

Les Inspections régionales du travail et de la sécurité sociale (Irtss) les plus impactées sont celles de Dakar (25,93%), de Thiès (16,67%) et de Saint-Louis (13,89%).

En ce qui concerne les emplois perdus, ils sont essentiellement relevés dans le « Commerce de gros et de détails, réparations de véhicules automobiles et de motocycles » (23,65%), l’« Education» (12,57%) et les « Activités extractives » (12,30%).

Les ressorts des Itss qui ont enregistré davantage de pertes d’emplois sont ceux de Thiès (34,29%), Dakar (24,17%) et Saint-Louis (11,69%).

En fonction du statut juridique, le rapport renseigne plus de fermetures d’Entreprises individuelles 39,62%, de Sarl 16,23% et de Sas/Sasu (12,39%).

(Avec libération online)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page