A LA UNEACTUALITÉS

Supposée participation des candidats 16 candidats au dialogue : le FC25 apporte un démenti

Les 16 candidats regroupés au sein du front dénommé FC25 a apporté un démenti suite à l’information relayée par le site Emedia faisant état d’une participation au dialogue par les candidats du FC25, en faisant allusion sans doute au communiqué du ministère de l’intérieur qui renseigne que « Le Ministre de l’Intérieur informe que Son Excellence Monsieur le Président de la République Macky Sall recevra, en prélude au Dialogue national, le lundi 26 Février 2024 au Centre international Abdou Diouf (CICAD) les 19 candidats retenus par le Conseil Constitutionnel à 11H. »

En réaction à cette information, qu’ils ont jugée erronée, déclarent le FC25, « Nous tenons à réfuter catégoriquement les allégations contenues dans l’article publié ce samedi sur le site de Emedia, affirmant que les candidats du FC25 participeront au dialogue sur la date de l’élection présidentielle. Ces informations sont totalement fausses et ne reflètent en aucun cas la position des candidats concernés », indique un communiqué rendu public.

Poursuivant, note le document, « Le FC25, regroupant les candidats validés par le Conseil constitutionnel, maintient sa décision de ne pas participer à ces concertations. Notre position est ferme et inchangée: nous refusons de cautionner (le coup d’état constitutionnel de Macky Sall, qui se déploie, entre autres, à travers) un processus (électoral) qui manque de transparence et d’équité. »

D’après le cadre des candidats retenus par le conseil Constitutionnel pour les élections, « Les prétendues déclarations attribuées à Abdoulaye Seydou Sow dans l’émission Jakaarlo de la Tfm sont incorrectes et trompeuses. Aucune rencontre entre les candidats du FC25 et le Président n’a été programmée avant le lancement du dialogue. (Après avoir décliné fermement l’invitation de Macky Sall, nous avons avons décidé d’une part, de saisir le Conseil constitutionnel et, d’autre part, d’aller à la rencontre du peuple pour organiser avec lui le véritable dialogue du peuple), lit-on dans le même communiqué.

« Nous rappelons que notre décision de ne pas participer à ces discussions est motivée par notre engagement envers la démocratie et le respect des principes fondamentaux de transparence et d’égalité des chances pour tous les candidats », a-t-on conclu.

OG

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page