A LA UNEACTUALITÉS

Supposés jets de pièrre au cortège de Yaw à Kolda : BBY Kolda dément et parle de manipulation

La coalition BBY a apporté un démenti suite à l’information relayée par un site de la place faisant état de jets de pierre qu’auraient essuyé les leaders de la coalition YAW, qui prennent part à la caravane de leur coalition dans les artères de Kolda. Dans un communiqué Mame Boye Diao et ses camarades balaient d’un revers de mains ces accusations et parlent d’une « grotesque et éhonté tentative de manipulation de l’opinion ».

La coalition de la mouvance présidentielle de Kolda botte en touche l’accusation portée à leur tête faisant état de supposés jets de pierre au cortège de Yaw à Kolda. Il s’agit « d’une grotesque et éhontée tentative de manipulation de l’opinion », lâche les membres de la coalition Benno Bokk Yaakaar de Kolda. A les en croire « La vérité est qu’après avoir prêché dans le désert hier à l’entrée de Kolda faute de trouver une foule, il a fait dans la violence verbale. Il cite nommément Mame Boye Diao et Fabouly Gaye de vouloir caillasser son cortège ».

L’autre fait selon eux, est « Aujourd’hui, après avoir prêché dans le désert sans être suivi, Sonko à cru devoir s’arrêter au niveau du pont Abdoul Diallo qui est une des zones névralgiques de Kolda. Il n’en fallait pas plus pour créer un embouteillage monstre   lequel a transformé le pont en une zone de convergence des populations soucieuses d’en savoir la cause ».

Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, les membres de la coalition au pouvoir estime « Le but recherché étant naturellement pour le leader de Pastef, combler le flop de la veille pour fabriquer une mobilisation afin de faire croire à l’opinion que Kolda est acquise à sa cause politique. Les accusations de jets relèvent tout aussi d’une farce de mauvais goût tendant à mettre en mal le locataire de l’hôtel de ville avec la population ».

Et de poursuivre « En vérité ce sont plutôt les nervis de Sonko armés jusqu’aux dents qui arrivés à hauteur de la mairie ont cru devoir faire dans la provocation par l’intimidation. Les inconditionnels de M B Diao qui n’avaient comme armes que les spécimens des bulletins de vote de BBY sont restés sereins ».

D’ailleurs la source précise « A ce moment précis Mame Boye Diao qui est accusé d’être l’instigateur des faits était déjà parti dans un autre quartier prendre part à une activité avec l’association  des retraités de Kolda. Telle est la vérité des faits Toute autre version relèverait de la manipulation ».

O G

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page