A LA UNEACTUALITÉS

Thierno Alassane Sall, président de la coalition « tas 2024 » sur le dialogue : « Macky Sall veut enjamber les tombes des jeunes tués lors des manifestations par une loi d’amnistie…»

Selon Thierno Alassane Sall, président de la coalition « TAS 2024 », derrière le dialogue que le président de la République va ouvrir ce lundi 26 février, se cache un projet de loi d’amnistie générale visant à le soustraire et à soustraire ses amis des malversations commises dans la gestion du pétrole et du gaz,  comme du Prodac et des fonds Covid-19 mais aussi de leurs conséquences pénales. Invité du jour de l’émission Objection de la radio Sudfm (privée) hier, dimanche 25 février, Thierno Alassane Sall par ailleurs membre du F25 tout en réaffirmant la position des 16 candidats de ne pas prendre part à ce dialogue, a indiqué que Macky Sall veut également enjamber les tombes des jeunes tués lors des manifestations par cette loi d’amnistie.

Le Président de la coalition « TAS 2024 » est formel : derrière le dialogue que le président de la République va ouvrir cet après-midi à Diamniadio, se cache un projet de loi d’amnistie. Invité du jour de l’émission Objection de la radio Sudfm (privée) hier, dimanche 25 février, Thierno Alassane Sall par ailleurs ancien ministre de l’Energie qui a démissionné du gouvernement en 2017 après avoir refusé de signer un contrat d’exploration du pétrole et du gaz avec Total a indiqué que le président de la République « ne cherche rien moins qu’à se soustraire et à soustraire tous ses amis qui trainent des dossiers».

Rappelant l’affaire Petro-tim, le candidat retenu par le Conseil constitutionnel pour la présidentielle 2024 explique avoir dit à plusieurs reprises que le régime du président Sall est le premier au Sénégal à documenter les méfaits de sa gestion du gaz et du pétrole sénégalais de manière extrêmement grave. « Le rapport de l’Inspection générale d’Etat de septembre 2012 documente de manière précise les actes posés par chacun. On ne dira pas demain sous un autre régime que c’est de la chasse aux sorcières. Il suffit de prendre ledit rapport et de le mettre à jour », a-t-il fait remarquer avant de lancer. « En 2019 déjà, j’alertais dans mon ouvrage sur le protocole de l’Élisée en disant que Macky Sall ne quittera pas le pouvoir sans au préalable s’assurer qu’une loi d’amnistie viendra couvrir tous ces faits ».

Poursuivant son propos, Thierno Alassane Sall, candidat de la coalition « TAS 2024 », souligne qu’en plus de leurs manquements dans le pétrole et le gaz, Macky Sall et son régime trainent encore beaucoup d’autres dossiers comme l’affaires du Prodac, le rapport de la Cour des comptes du Sénégal sur les milliards du Covid-19 et les crimes de sang avec les morts lors des manifestations et des destructions de biens qui n’ont jamais fait l’objet de « procédure judiciaire alors qu’on nous avait présenté des gens qui viendraient de l’étranger ». Sous ce rapport, il dira que Macky Sall veut enjamber les tombes de tous les jeunes tués lors des manifestations par une loi d’amnistie qui va les soustraire, lui et ses amis. Une chose qu’ils n’accepteront jamais, jure THierno Alassane Sall en précisant que la seule chose qu’ils attendent désormais du président Sall, c’est qu’il fixe la nouvelle date de la présidentielle comme le demande le Conseil constitutionnel.

NANDO CABRAL GOMIS

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page