A LA UNEACTUALITÉS

Trafic présumé de passeports diplomatiques : les demandes de liberté provisoire des députés Sall et Biaye rejetées

Cités dans l’affaire du trafic des passeports diplomatiques, les parlementaires Boubacar Biaye et Mamadou Sall ne vont pas bénéficier de liberté provisoire. Les demandes introduites par leurs avocats ont été rejetées par le juge, selon Les Echos.

Les députés Biaye, Sall et autres accusés vont devoir s’expliquer devant le juge pour les faits « d’association de malfaiteurs, escroquerie, blanchiment de capitaux, faux et usage de faux sur des documents administratifs et faux en écritures publiques authentiques ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page