Politique

Transformation de la Fonction publique : Une si longue histoire

Pour «passer d’une administration classique de gestion du personnel à une véritable administration de développement», l’Etat est conscient qu’il convient d’opérer des innovations majeures pour y arriver. Après le Forum sur l’administration, tenu en 2016, le ministre de la Fonction publique annonce de larges concertations sur le service public en décembre. C’est pour permettre aux usagers, devenus plus exigeants, de donner leurs attentes.

Par Justin GOMIS – Nouveau ministre de la Fonction publique, Gallo Ba, annonce de larges concertations sur le secteur public à partir de décembre prochain. Et la parole va être libérée comme le gouvernement l’avait fait lors du Forum de l’administration. «Dans le cadre de larges concertations, à partir du mois de décembre 2022, la parole sera donnée aux citoyens-usagers, aux agents des administrations et structures publiques et parapubliques, aux organisations professionnelles», précise Gallo Ba. Pour lui, la «qualité de notre administration constitue un atout, un élément-clé de notre compétitivité et de notre attractivité, notamment pour préserver et attirer des investissements générateurs d’emplois pérennes».

En perspective de l’exploitation des hydrocarbures, il semble nécessaire de procéder à «co-construire les lignes d’actions de la transformation du secteur public». «Si l’on peut se satisfaire des progrès qui ont été réalisés jusque-là, force est de reconnaître que notre société évolue : de nouvelles attentes et de nouveaux besoins apparaissent de manière continue et, pour y répondre, le service public et la Fonction publique se doivent également de changer, de se transformer», ajoute le ministre de la Fonction publique. Il cite les leviers à activer pour assurer la transformation du secteur public : la modernisation de la gestion des ressources de l’Etat, la transformation numérique, l’adaptation fonctionnelle de l’Administration publique, la promotion de la démarche qualité dans les services publics, la culture de la performance avec la généralisation des contrats de performances au sein de l’administration et des organisations et structures parapubliques.

En organisant hier un «cercle de qualité», qui a réuni plusieurs directions étatiques, le ministre de la Fonction publique a mesuré le chemin à parcourir. Il liste : «Il s’agit fondamentalement de nous interroger en profondeur sur le nouveau périmètre induit par ces changements et donner du sens à la notion de transformation du secteur public. Dans le cadre de larges concertations, à partir du mois de décembre 2022, la parole sera donnée aux citoyens-usagers, aux agents des administrations et structures publiques et parapubliques, aux organisations professionnelles en vue de co-construire les lignes d’actions de la transformation du secteur public.» Ce processus doit être inclusif pour avoir les résultats escomptés pour satisfaire l’usager qui attend des services publics de qualité, plus complets et plus accessibles. Que faire pour y arriver ? «Nous devrons ensemble impulser une nouvelle dynamique et dialoguer afin de croiser nos expertises pour délimiter le champ d’intervention de notre politique publique, de définir les principaux leviers de transformation du secteur public, de proposer des méthodologies pour concevoir et déployer des actions de transformation publique, de s’accorder sur les outils et démarches à mettre en œuvre pour développer l’agilité des organisations publiques et optimiser le pilotage de la performance publique, de développer des outils sur comment accompagner la mise en œuvre de l’administration numérique, d’accompagner les transitions organisationnelles et individuelles qui seront déclenchées par le changement», liste Gallo Ba, qui marche sur un vaste chantier.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :