SPORTS

Troisième match du Sénégal : la chance aux coiffeurs !

On ne sait pas encore quels seront les plans de Aliou Cissé pour faire face à la Guinée ce mardi. Mais on peut croire sans risque de se tromper qu’il y aura du changement dans le onze de départ. Et les remplaçants peuvent nourrir des espoirs de prendre part à cette rencontre dont l’enjeu est de ne pas perdre pour assurer de terminer leader de la poule C.

CHEIKHOU KOUYATE

Une polyvalence à faire valoir

Le signal de son statut de remplaçant lui est envoyé depuis les derniers matches du Sénégal avant la Can. En débarquant en Côte d’Ivoire, Cheikhou Kouyaté savait déjà qu’il n’allait pas jouer comme titulaire. Mais pour autant il était conscient qu’il y aurait toujours un coup à jouer. Et c’est le moment pour Kouyaté de faire valoir sa polyvalence afin de disputer ses premières minutes dans cette Can. Avec la blessure de Niakhaté et la suspension d’Abdou Diallo, Cheikhou Kouyaté pourrait dépanner en défense, surtout si le staff maintient ma défense à trois. Il pourrait également avoir sa chance dans l’entrejeu des «Lions» qui connaitra sans aucun doute un remue-ménage.

YOUSSOUF SABALY

A la recherche de la porte de sortie

Gangréné par de récurrentes blessures en plus des matches de haute facture livrés par Krépin Diatta à droite, il ne reste plus beaucoup de choses à Sabaly dans cette équipe nationale. Un turn-over devrait le faire certes revenir dans le couloir droit des «Lions» le temps de permettre à Krépin Diatta de souffler. Mais c’est sans doute pour livrer ses dernières piges en équipe nationale. Le vent de la reconstruction après la Can ne pourrait pas laisser indifférent Sabaly. Surtout que sa santé fragile et son âge (31 ans) ne peuvent plus lui donner assez d’énergie pour se battre à la conquête des places dans le groupe de Cissé. A plus forte raison que Formose Mendy rode autour et attend lui aussi son heure pour accélérer la retraite internationale de Sabaly.

ABDOULAYE SECK

Profiter des absences de Diallo et Niakhaté

Lors de la première sortie des «Lions» dans cette Can contre la Gambie, Abdoulaye Seck avait pris la place de Niakhaté blessé en fin de match. Ce qui ne lui a pas permis de revenir contre le Cameroun malgré l’absence de ce dernier. Mais avec la suspension d’Abdou Diallo pour cumul de cartons, il pourrait espérer démarrer le match contre la Guinée ce soir.

PATHE CISS

Poursuivre sur sa lancée

Il a déjà réussi à faire son entrée dans tous les deux matches joués. Il va falloir à Pathé Ciss profiter du «turn-over» pour accrocher sa première titularisation en Can. Au mondial passé, il avait profité de la blessure de Kouyaté puis la suspension de Gana Guèye pour figurer dans le onze de Cissé. Pour ce soir, après deux entrées en jeu plus ou moins satisfaisantes, une place de titulaire serait la suite logique si des titulaires devraient se reposer. A lui de l’exploiter pleinement.

GANA GUEYE

Le moment de reprendre sa place

La titularisation de Gana Guèye ce soir pourrait remettre en cause tous les schémas du milieu prévus par le staff pour les 8es de finale. Rompu à la tâche des phases finales de Can, Gana Guèye a déjà montré lors du dernier match disputé comme remplaçant qu’il a les arguments pour reprendre sa place de titulaire dans l’entrejeu des «Lions». Il lui a suffi d’une accélération pour offrir à Sadio Mané la balle du 3-1. Capable de jouer devant la défense, Gana est aussi un adepte du «box-to-box» pour faire bouger les lignes. Etant le plus capé du groupe avec 107 sélections, le milieu de terrain sénégalais devrait profiter de la probable absence de Lamine Camara (touché à la cheville) pour réapparaître dans le onze de départ de Cissé.

NAMPALYS MENDY

Sacrifié par la nouvelle formule

En 4-3-3 classique, il a une place presque assurée devant la défense. Mais avec la nouvelle formule de Cissé consistant à mettre un milieu hybride avec un récupérateur qui devient défenseur central en cas de possession du ballon, ses chances de jouer titulaire sont réduites. Ni son profil encore moins sa petite taille ne lui permet guère de jouer avec brio ce rôle. Ce qui fait qu’il a juste grignoté quelques minutes contre la Gambie avant de disparaître à nouveau. Sa réapparition dans l’équipe ce soir devrait dépendre du retour du 4-3-3 classique ou un repositionnement plus avancé dans le milieu de terrain. L’un dans l’autre, il devra sortir le grand jeu pour rester en contact avec la concurrence.

ILLIMANE NDIAYE

Sous l’ombre d’Ismaila Sarr

En deux reprises, il a pris la place d’Ismaila Sarr en fin de match. Ce soir, Illimane Ndiaye pourrait démarrer contre la Guinée en profitant d’un probable repos de Sarr.  Deux concurrents au profil différent. Si Ismaila Sarr préfère s’appuyer sur sa vitesse pour se jouer de ses adversaires, Illimane Ndiaye est un adepte du dribble. A maintes reprises l’occasion de valider une place de titulaire dans le groupe lui est donnée. Mais Illimane Ndiaye n’est pas constant dans ses prestations. Il reste toutefois intéressant surtout face aux équipes qui se regroupent derrière. On verra si la Guinée lui offrirait cette occasion de se montrer s’il est aligné dès le départ.

Par Mariama Djigo, Omar Diaw, Abdoulaye Thiam (Envoyés spécaux) et K.A.GUEYE (Correspondance particulière)   

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page