SOCIETE / FAITS DIVERS

Un Livreur Arrêté Avec 3 Paquets De « yamba »

Le tribunal d’Instance de Pikine/Guédiawaye a infligé une peine de trois ans ferme au livreur Boubacar B. et son comparse Demba S. Reconnus coupables d’offre ou cession de drogue, les prévenus entretenaient un réseau de trafic de chanvre indien à Diacksao.

Conducteur de « tiak-tiak », Boubacar B. a été coincé par la police alors qu’il venait de livrer trois paquets de chanvre indien à Demba S. Mais, il a contesté énergiquement avoir trempé dans le trafic. Devant le tribunal d’Instance de Pikine/Guédiawaye hier, Boubacar a expliqué : « Je ne suis pas un vendeur de chanvre  indien. Le jour des faits, c’est Mandian qui m’a sollicité pour une livraison entre Rufisque et Diaksao moyennant 3.500 francs. Le colis était destiné à Demba S. J’ignorais que je transportais de la drogue. En plus, la police n’a rien trouvé chez moi ». Le prévenu indique qu’il a fait demi-tour à la demande de Mandian. C’est ainsi que la police a mis le grappin sur lui. Demba S., 39 ans, a lavé à grande eau son co-prévenu qui a mis à sa disposition trois paquets de l’herbe illicite. « Je ne connais pas Boubacar. C’est Mandian qui m’a vendu le produit prohibé », a-t-il avancé. Pourtant, Demba avait désigné son acolyte comme étant son fournisseur à l’enquête préliminaire.

D’après le parquet, la police avait reçu une information faisant état d’un vaste réseau de trafic de chanvre indien à Diacksao. « C’est après la livraison que Demba S. a été arrêté. Les limiers l’ont demandé de rappeler le fournisseur et il l’a fait. les vendeurs de drogue n’envoient pas n’importe qui pour fournir de la drogue », a fait observer le délégué du procureur qui a demandé au tribunal d’appliquer la loi contre le duo. L’avocat de Boubacar B. pense que son client n’avait pas l’intention de transporter de la drogue. Pour l’autre conseil de la défense, l’enquête n’a pas été bien menée. Il fallait indiquer les numéros dont sont attributaires les prévenus. « Le travail de « tiak-tiak » est compliqué car on ignore la nature des produits que l’on emporte. Boubacar B. est un fournisseur aguerri. Il y a un doute dans ce dossier », a plaidé Me Dramé. Rendant sa décision, le juge a envoyé les prévenus en taule pour trois ans.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page