Birahim Seck crache ses vérités sur l’affaire Sonko-Adji Sarr




Le coordonnateur du forum civil s’est exprimé sur la situation actuelle du pays, notamment sur les développement de l’affaire du viol présumé opposant Ousmane Sonko à Adji Sall. Birahim Seck a relevé 4 choses pour les dénoncer.

Il a souligné que «les accusations répétées sur les méthodes de surveillance de la police (espionnage et piraterie) ne rassurent pas sur l’impartialité et l’éclatement de la vérité.»

Ensuite, le coordonnateur du forum civil indique que «l’irradiation médiatique de partisans du pouvoir sur un dossier opposant des particuliers sème des doutes sur son caractère strictement privé.» de cette affaire.

De plus, Birahim Seck précise clairement, que les arrestations tous azimuts ne sont pas acceptables dans un État de droit. «Il faut savoir raison garder», invite-t-il.