SOCIETE / FAITS DIVERS

#Vélingara – Electrification rurale dans le bassin de l’Anambé : Le village de Dialakégny sorti des ténèbres

Dans le cadre d’une collaboration tripartite entre la Senelec, le Pudc et la Sodagri, le village de Dialakégny, situé dans la commune de Kandia, département de Vélingara, a été électrifié.

Par Abdoulaye KAMARA(Correspondant) – Le village de Dialakégny, dans le bassin rizicole de l’Anambé, département de Vélingara, est électrifié. Depuis la semaine dernière, ce village de la commune de Kandia est sorti des ténèbres qui couvraient ses nuits d’un voile noir quand la lune n’est pas au rendez-vous. C’est une collaboration tripartite entre la Société nationale d’électricité (Sene­lec), la Société de développement agricole et industriel (Sodagri) et le Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc), qui a produit ses doux fruits. Issa Baldé, président de la Fédé­ration des producteurs du bassin de l’Anambé (Feproba), natif du village, analyse l’initiative : «Nous pouvons croire que l’installation d’un poste de santé dans le village est l’élément facilitateur de l’obtention du courant. Nous avons un poste de santé qui fonctionnait avec de l’énergie solaire, avec tous les caprices que cette énergie peut jouer en termes de baisse de la tension. Nous avons fait les démarches auprès de la Senelec avant de confier le dossier au Pudc, nous fondant sur l’impérieuse nécessité d’éclairer la structure de santé.» Dialakégny étant un village enclavé au milieu des rizières du secteur 5 du bassin rizicole de l’Anambé, la Sodagri a été mise à contribution pour autoriser le raccordement à son réseau privé, tout proche. Issa Baldé explique : «Le Directeur général de la Sodagri, Dr Alpha Bocar Baldé, a joué à fond sa partition pour faciliter les choses. Au vu de l’importance du courant électrique pour le développement de la chaîne de valeur riz, le Dg n’a pas hésité à autoriser le raccordement à leur station de pompage.»

Désormais, selon Issa Baldé, des métiers nouveaux peuvent naître à Dialakégny, à sa­voir des ateliers de soudure, de couture, de vulcanisation, des unités de décorticage du riz, des moulins à céréales et de vente de jus et d’eau glacée, etc.

Alpha Bocar Baldé, Dg de la Sodagri, a noté que ce sont les nombreuses potentialités dont regorge Dialakégny qui ont plaidé en sa faveur, au détriment, pour l’heure, du chef-lieu de commune Kandia qui verra son tour arriver prochainement. Dr Baldé a demandé aux populations de remercier le président de la République, Macky Sall, qui a eu la vision de créer le Pudc pour asseoir une politique d’équité territoriale en matière, notamment, d’accès à l’électricité, un intrant important dans la voie du développement local.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page