SOCIETE / FAITS DIVERS

Victime dans l’accident du véhicule de Leral: Aminata Sow calomnie et arnaque des autorités

Victime dans l’accident du véhicule de Leral: Aminata Sow calomnie et arnaque des autorités

La générosité de valeureuses personnes n’est souvent pas récompensée ou reconnue à sa juste valeur. Sinon, comment comprendre la démarche volontaire de la dame Aminata Sow, une des victimes de l’accident de Leral, ayant occasionné la perte de trois jeunes et dynamiques agents, partis à la fleur de l’âge. S’il nous est bien douloureux de revenir sur cet accident tragique, les circonstances de l’heure malheureusement nécessitent une mise au point.

 Victime dans l’accident du véhicule de Leral: Aminata Sow calomnie et arnaque des autorités

Aminata Sow, une des victimes de l’accident tragique de Leral, est maître dans l’art de tronquer les faits pour attirer l’attention sur sa personne. Elle se victimise dans le but de toucher la sensiblité et le…portefeuille des personnes au grand coeur. Mais, son entreprise de calomnie, avec un soubassement d’arnaque qui ne dit pas son nom, ne prospèrera pas.

Cette victime que Leral aurait pu ignorer dès le début, déroule une stratégie nauséabonde pour se remplir les poches. Sous un prétexte fallacieux et infondé, elle se fait inviter sur des plateaux de télévision et autres médias pour dénoncer une soi-disant non prise en charge par Leral.

Alors, le PDG de Leral, Dame Dieng s’étonne de son comportement et se dit meurtri des agissements de cette femme, qui n’a jamais été une employée de Leral. « Aminata Sow ne m’a jamais vu ou rencontré de sa vie. Je lui ai juste parlé au téléphone. Elle voulait que je l’aide à inscrire son fils à l’école Cheikh Ibrahima. Et, je l’ai aidée… C’est son frère Diafara Fofana qui travaille à Leral comme techinicien. Je ne l’ai jamais recrutée de ma vie à Leral. Sinon, elle n’a qu’à dire sa fonction, son salaire, ses horaires de travail, etc.», a détaillé le PDG de Leral, Dame Dieng.

Aminata Sow évoque dans sa sortie calomnieuse, le nom de Mohamadou Cissé comme étant celui qui l’avait recrutée. Alors que ce dernier était au moment des faits, un coordonnateur en position d’essai. Dame Dieng, en sa qualité de PDG, s’étonne du fait que M. Cissé qui n’est pas Directeur des Ressources Humaines du Groupe, puisse recruter des personnes pour le compte de Leral. Puisque c’est lui, en tant que PDG, qui valide les recrutements et même, l’engagement de stagiaires. Et en aucune manière, Aminata Sow n’est inscrite dans ces différentes catégories d’emplois du Groupe.

L’opinion, estime-t-il, doit savoir impérativement qu’Aminata Sow n’était pas non plus de la mission, devant se rendre à Tambacounda. Elle a pris sans l’autorisation de l’autorité, le véhicule à partir de Koungheul, sa ville natale. « Aminata Sow n’etait pas de la mission. Après l’accident, quand on m’a dit qu’il y avait une femme, j’ai été très étonné », précise-t-il.

En dépit de tout ce qui précède, cette femme a recu 500.000 FCfa à l’hopital. Faisant preuve de malhonnêtété et de manque de reconnaissance, elle a également recu un autre montant de 2 500.000 FCfa, devant ses parents. Voici les preuves…

 Victime dans l’accident du véhicule de Leral: Aminata Sow calomnie et arnaque des autorités

Par ailleurs, à travers sa sortie malencontreuse, elle a déclaré n’avoir pas recu sa valise. Et pourtant, ce qu’elle dit ne résiste pas aux faits. Elle a bien repris ses bagages et c’est aisèment vérifiable auprès du commandant.

Seulement, Aminata Sow développe avec raffinement des mensonges pour gruger d’honnêtes citoyens. Mais si c’est son objectif que de ternir l’image du Groupe Leral, c’est peine perdue. Puisque, le véhicule avait une assurance et toute la documentation afférente à un véhicule en conformité avec la loi. Et l’assurance a bien pris en compte toutes les victimes de cet accident.

Aminata Sow cherche à faire du business avec cet accident, le PDG de Leral, très conscient de ses motivations, est tout à fait disposé à donner les contacts téléphoniques de l’autre blessé, en l’occurrence Thierno Kane, un produit de Leral, pour d’éventuelles clarifications.

 Victime dans l’accident du véhicule de Leral: Aminata Sow calomnie et arnaque des autorités

Fort heureusement, le manque de reconnaissance n’est pas l’apanage de tout le monde. Thierno Kane, l’autre victime, sert un autre son decloche. « Nous n’étions pas censés recevoir quoi que ce soit. Ce n’est même pas forcé. Nous, agents de Leral, personne ne nous connaissait si on ne portait pas de Lacoste ou de badges. C’est Leral qui nous a ouvert ses portes et donné notre chance », a témoigné le second rescapé de l’accident, Thierno Kane, journaliste-reporter à Leral.

« Au départ de Dakar, insiste-t-il, chacun de nous avait son salaire. Et, nous avions 230 000 FCfa d’argent de poche afin de ne manquer de rien. Même en cours de route, vous (Le DG de Leral Dame Dieng: Ndlr) nous conseilliez d’être prudents, de rouler doucement et de rentrer dans le véhicule si on roule à plus de 100 km/h », se rappelle Thierno Kane.

Très satisfait de l’engagement et de la compassion de sa Direction, le jeune reporter révèle que c’est grâce à son DG, Dame Dieng, qu’il acquis un terrain, acheté à des millions de francs Cfa.

Mais, les frustrés et autres aigris de la vie ne peuvent empêcher l’ascension du Groupe Leral, qui brille de mille feux avec ses performances dans le domaine de l’information. Le PDG refuse d’être distrait par des détails d’infime importance, cherchant à démotiver et à nuire. Leral poursuivra sa marche en avant, Inch’Allah…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page