ACTUALITÉSSOCIETE / FAITS DIVERS

Village de SAKHOR : La vétusté du pont en bois inquiète la population

Situé à 18 kilomètres de Diouroup, le village de Sakhor dans la commune de Loul Sessene vit dans l’angoisse et dans le désarroi. La raison, le pont construit en bois est devenu impraticable en cette période d’hivernage et à l’approche de la fête de l’assomption ou les populations vont regagner la localité en masse. L’accès est presque difficile et risqué.

Un jeune homme du nom d’Etienne Sarr témoigne « Ma belle sœur qui était partie faire des achats au marché hebdomadaire de Diouroup est tombée avec sa marchandise sous le pont. Heureusement elle a fait signe aux villageois avec un coup de téléphone et ces derniers sont venus pour la sauver sinon se serait la catastrophe .La situation est très critique » dans le village s’inquiète t-il .

Poursuivant le jeune homme apeuré ajoute « des planches ont été emportées par les affres des intempéries. Malgré l’impraticabilité du pont, nous sommes obligés de l’emprunter car c’est l’unique moyen d’accès dans notre village. Chaque année le pont se retrouve dans cette situation alarmante. Les populations se débrouillent toutes seules pour sa réparation ».

Ainsi, l’État est interpellé à apporter des solutions concrètes et adaptées. « Nous le réparons chaque année mais je crois que cette fois-ci nous sommes impuissants. Il faut que l’État joue sa participation avant que l’irréparable se produise à Sakhor ou l’agriculture et la pêche sont les principales activités » averti Etienne Sarr.



Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :