slot gacor
Economie

WARA rehausse la note de la société SITAB de « BB+ » à « BBB

Quant à la notation de court terme, elle est aussi rehaussée de « w-5 » à « w-4 » avec une révisée de négative à stable.
 
Selon WARA, la notation reflète la position de leader de SITAB en Côte d’Ivoire avec 78% de part de marché en 2020, un portefeuille de marques bien diversifié, dont la marque Fine qui fait office de vitrine du groupe (part de marché de 77% en 2020), une force de vente optimisée et un très bon maillage territorial et une situation financière saine, caractérisée par un bon niveau de liquidité et l’absence de dette bancaire ou obligataire au passif.
 
En revanche, souligne WARA, la notation de SITAB est contrainte par un environnement sectoriel marqué par une concurrence intense et exacerbée par le marché de la contrebande (représentant environ 8% des volumes), un risque réglementaire et fiscal important (les droits d’accise étant inférieurs à la norme communautaire), l’impact délétère des campagnes anti-tabac et un profil mono- produit : SITAB n’a in fine qu’un seul métier, à savoir la cigarette. C’est en cela que WARA qualifie la société de « monoline », sans diversification opérationnelle possible.
 
L’agence de notation souligne par ailleurs un niveau de rentabilité insuffisant. <<La marge de profit, inférieure à 3% en moyenne au cours des cinq dernières années vient plomber la rentabilité globale>>, souligne WARA.
 
Selon WARA, la notation de contrepartie à long terme en devise locale de SITAB (BBB) ne bénéficie d’aucun facteur de support externe. <<Elle inclut cependant un ajustement favorable de -5%, afin de refléter le support opérationnel et l’avantage de marques qu’apporte son actionnaire majoritaire, à savoir Imperial Tobacco, l’un des leaders mondiaux de l’industrie du tabac>>, note l’équipe de notation.
 
Selon toujours WARA, une amélioration de la notation de SITAB est tributaire du maintien d’une croissance des volumes supérieure à celle du marché, d’une poursuite de la ramification territoriale pour atteindre de nouvelles zones, d’une baisse du marché de la contrebande qui profiterait aux acteurs légaux du secteur et d’une hausse structurelle du niveau de rentabilité.
 
<<Une détérioration de la notation de SITAB serait la conséquence  d’une baisse des volumes de ventes et des parts de marché, d’un durcissement du cadre règlementaire et de la politique sanitaire en Côte d’Ivoire, d’une hausse brusque et significative des droits d’accises (minimum de 5% d’un exercice à l’autre)  ou d’un relâchement au niveau de la stratégie ou une détérioration de l’exécution opérationnelle qui mettraient à mal les efforts consentis pour redresser la situation de l’entreprise>>, prévient l’équipe de notation de WARA.
 
A titre de référence, WARA estime que la probabilité d’occurrence des scénarios favorables est égale à celle des scénarios défavorables à moyen terme, d’où la perspective stable assortie à la notation.
 
WARA justifie cette perspective stable par le fait que, sous réserve du maintien de l’équipe de direction actuelle, du maintien d’une relation constructive avec les autorités règlementaire et fiscales, SITAB devrait maintenir ses parts dans un marché en croissance organique, donc ses volumes de ventes devraient continuer à croitre. <<Mécaniquement, la marge nette devrait s’améliorer de manière significative au point d’influer positivement sur le score de rentabilité de SITAB>>, souligne WARA.
Oumar Nourou
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Copyright Themes © 2022

https://comihl.upnm.edu.my/wp-content/css/panen77/