A LA UNEACTUALITÉS

Youssoupha Ndoye, docteur vétérinaire : «La mortalité est élevée ; on ne peut que limiter les dégâts…»

Des prélèvements ont été effectués le 28 décembre 2023 pour analyse. En principe, dans une quinzaine de jours, à compter cette date, les résultats des analyses devraient être disponibles. En attendant, trouvé dans son cabinet vétérinaire, Dr Youssoupha Ndoye a précisé, avec les organes prélevés qu’il nous a montrés à travers son téléphone portable à l’appui, que les poumons et autres ont été envoyés au laboratoire de l’Institut Sénégalais de Recherche en Agronomie (Isra).

S’agissant des mesures à prendre, Dr Youssoupha Ndoye, soutient : «il faut enfouiller les sujets morts. Respecter les mesures d’hygiène ainsi que le suivi vétérinaire. Il s’agit de la prophylaxie». Par ailleurs, il a insisté sur l’utilisation d’antibiotiques pour lutter contre les germes de surinfection. Surtout que les produits-remèdes comme Quinicol qui coûtent 32 000 FCFA, Limoxyn 34 000 FCFA, sont en rupture dans les officines vétérinaires.

Le temps d’incubation est court c’est-à-dire la période de pénétration du virus et la manifestation de la maladie. En outre, les difficultés de commercialisation ont contribué à élever la mortalité, allant de 30 à 60%. «La mortalité est élevée. On ne peut que limiter les dégâts, à ce stade de l’épidémie», a conclu le Dr Youssoupha Ndoye.

Par Lamine DIEDHIOU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page