ACTUALITÉSINTERNATIONAL

Attaque contre des Kurdes à Paris: le suspect a reconnu une «haine des étrangers pathologique»

L’homme de 69 ans soupçonné d’avoir tué trois Kurdes et d’avoir blessé trois personnes à Paris vendredi, a reconnu lors de sa garde à vue ressentir une « haine des étrangers devenue complètement pathologique », a annoncé dimanche 25 décembre dans un communiqué la procureure de Paris Laure Beccuau.

L’homme, dont la garde à vue a été levée samedi pour des raisons de santé et qui a été conduit à l’infirmerie psychiatrique de la préfecture de police, s’est décrit comme « dépressif » et « suicidaire », précisant avoir « toujours eu envie d’assassiner des migrants, des étrangers » depuis un cambriolage à son domicile en 2016, précise Mme Beccuau.

Il a expliqué en garde à vue s’être d’abord rendu à Saint-Denis « pour commettre des meurtres sur des personnes étrangères », a indiqué dimanche la procureure de Paris. Le suspect a « renoncé finalement à passer à l’acte, compte tenu du peu de monde présent et en raison de sa tenue vestimentaire l’empêchant de recharger son arme facilement », a ajouté Laure Beccuau dans un communiqué.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page