A LA UNEACTUALITÉS

Me Moussa Diop rivalisé par Upahotep Kajor Mendy, ancien Secrétaire national à la communication du parti – Sud Quotidien

À la mise en place du Bureau Exécutif National provisoire, vous aviez dit en Août 2021 qu’il sera renouvelé au lendemain des élections territoriales du 23 janvier 2022. Plus de quatre mois plus tard, il n’en est rien.

C’est pourquoi, pour une bonne marche du parti, je vous prie de bien vouloir convoquer un congrès extraordinaire dans trente jours afin que toutes les instances soient renouvelées, y compris le poste de Président de l’Alternative Générationnelle pour lequel je suis candidat.

Dans Antérioté, l’Éternel Cheikh Anta DIOP écrivait qu’on ne saurait échapper aux nécessités du moment historique auquel on appartient. Alors, en digne héritier révolutionnaire du savant de Caytu, je ne saurais déroger à cette sentence laconique et bien à propos pour la circonstance.

Face à vos errements et à l’impasse dans laquelle vous avez fini de nous précipiter, j’ai un devoir à accomplir pour les militants et sympathisants du parti. Tel l’Éternel Cheikh Anta DIOP face à l’Europe, je suis à votre chevet pour vous aider à vous guérir des vieilles habitudes contractées par suite de la gestion non inclusive du parti et vous amener à saisir le vrai sens des intérêts des Sénégalais que vous n’arrivez même plus à localiser. Vous êtes devenu tout seul et en perdition. Vous avez besoin d’un secours pour arriver à vous réaliser.

Monsieur le Président,

L’Éternel Cheikh Anta DIOP, fondateur des partis politiques Bloc des Masses Sénégalaises (en Juillet 1961), Front National Sénégalais (du dimanche 3 novembre 1963 au mardi 13 octobre 1964) et Rassemblement National Démocratique (vendredi 6 février 1976 à nos jours), aimait à dire que la politique, c’est fait pour être utile.

Depuis notre ambition de restaurer notre République avec les Patriotes, une abondante eau a coulé sous le pont Emile Badiane, pendant qu’une autre s’est tarie dans le Doué. Il est alors impératif de redonner une nouvelle orientation au parti, avec des perspectives heureuses que s’approprieront tous les militants et les sympathisants que vous avec fini de décourager.

En vérité, je vous le dis, l’Alternative Générationnelle (AG/Jotna) doit revenir à ses fondamentaux tels que théorisés de fort belle manière par les patriotes qui l’ont fait naître un certain mercredi 4 février 2009. Il n’est pas trop tard pour sauver les meubles et restaurer l’estime que des millions de Sénégalais et d’Africains ont eu pour vous par le passé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page