A LA UNESOCIETE / FAITS DIVERS

« ON N’A ÉCHANGÉ AUCUN MOT PARCE QU’IL A PRÉFÉRÉ GARDER LE SILENCE » (ADJI SARR)

L’ex-masseuse, Adji Sarr est très déçue après son face à face avec Ousmane Sonko dans le bureau du juge d’instruction. C’est du moins ce qu’elle a dit au sortir de cette confrontation. « J’ai été déçue parce que Sonko n’a pas voulu répondre aux questions de mon avocat. Moi aussi, j’ai décidé de ne pas répondre à leurs questions », a-t-elle dit. Avant de continuer : « ce n’est pas le Ousmane que j’avais l’habitude de voir à la télé que j’ai vu aujourd’hui. On n’a échangé aucun mot parce qu’il a préféré garder le silence ». Pour rappel, elle accuse Sonko de viol et de menaces de mort.

« SONKO A FORMULÉ TROIS PLAINTES CONTRE ME EL HADJI DIOUF » (ME KHOUREYCHI BA)

Les avocats de Sonko ont répondu aux questions des journalistes après sa confrontation avec l’ex masseuse, Adji Sarr. Prenant la parole à cet effet, Me Khoureychi Ba a déclaré que : « la partie civile n’est pas seulement là pour demander des dommages et intérêts, une indemnisation, elle participe à l’accusation. C’est une partie poursuivante au procès. On attendait une partie qui a crié partout qu’elle était pressée d’en découdre avec l’inculpé. Elle a crié partout qu’elle détenait des preuves. En lieu et place, la montagne a accouché d’une souris morte née. Nous avions des centaines de questions, mais elle a préféré garder le silence ». Il ajoute : « Sonko est très cohérent dans sa ligne de défense. Il estime que le parquet fait partie du complot ourdi contre sa personne c’est pourquoi il n’a pas voulu répondre à ses questions. Il a refusé de répondre aussi à Me El Hadji Diouf. Il a formulé même trois plaintes contre notre confrère. Il considère qu’il n’a pas la légitimité d’exercer en conséquence il ne va pas répondre ».

 

CMS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page