SOCIETE / FAITS DIVERS

Vol Dans Une Société De Location De Véhicules: Le Trio Dissipe 50 Millions De Francs CFA

Accusé d’avoir fait disparaître le véhicule d’une grande société de location, les tôliers Ada S., Mamadou L. N. et le chauffeur Mbaye D. risquent une peine ferme de six mois. La partie civile a allégué un préjudice de 50 millions francs.  

Chef de garage d’une grande société de location, Lamine S. a perdu les clés du véhicule dérobé le 13 février dernier. Constatant sa disparition, il a avisé ses collègues qui ont cherché les clés, en vain. Quelques jours après, la voiture a disparu. Lamine S. a formulé une plainte contre X. L’enquête a permis d’identifier Mamadou L. N., collègue du plaignant comme étant celui qui avait ramassé les clés, avant de les mettre à la disposition d’Ada S., ancien employé de la boîte. Ils ont alors fait appel au chauffeur Mbaye D. qui aurait déplacé la voiture du parking de la société au garage d’Ada S. à Mermoz. D’après les éléments de l’enquête, ce dernier était également chargé de trouver de potentiels acquéreurs. Pour ces faits, le trio a été déféré, puis attrait devant le tribunal des flagrants délits de Dakar. Âgé de 18 berges, Mamadou L. N. n’a reconnu qu’avoir remis les clés à Ada S.

À l’en croire, celui-ci lui avait fait savoir qu’il voulait se rendre au village. Ce qu’Ada S. a énergiquement contesté, arguant c’est Mamadou L. N. qui a émis l’idée de céder le butin. Mbaye D. a déclaré avoir avoué les faits sous la contrainte à l’enquête préliminaire. D’après ses dires, il ignorait que la bagnole était issue d’un vol au moment où il mettait en relation Ada S. et Ibrahima Ndiaye dit Balla.

Selon le conseil de la partie civile, il s’agit d’un véhicule neuf qui n’a pas été retrouvé jusqu’à présent. En guise de réparation, la robe noire a demandé 50 millions francs. La représentante du Ministère public est d’avis que les trois prévenus ont planifié leur projet délictuel et l’ont exécuté. Selon elle, le véhicule a été déplacé par Ibrahima Ndiaye dit Balla, lequel a disparu de la circulation.

La parquetière a ainsi requis six mois de prison ferme pour complicité de vol. Les deux conseils de Mamadou L. N. ont estimé que « la seule erreur de leur client, c’est d’avoir remis les clés à une personne qui ne devait pas les recevoir ». « Si on le jette en prison, il peut devenir un délinquant aguerri », a fait observer Me Ousseynou Thiam qui a sollicité la clémence du tribunal. Convaincu que Mbaye D. ne fait pas partie du deal, Me Ndiogou Ndiaye a plaidé la relaxe. Me Domingo Dieng a plaidé coupable et demandé une application bienveillante de la loi pour Ada S. Le verdict sera connu ce lundi 27 février 2023.

 

KADY FATY 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page